Vous êtes un professionnel ? Personnalisez votre expérience.

Petite histoire des systèmes de chauffage

Histoire du chauffage

 

Il y a près de 500 000 ans, l’homme découvrait le feu et, peu à peu, il parvenait à le maîtriser pour s’en faire un allié garant de sa survie et de son confort. Depuis, le feu, alimenté par le bois et la biomasse, constitue une source d'énergie vitale pour l'homme et aujourd’hui encore, elle est la première source de chaleur au monde. Aux cours des siècles, l’ingéniosité de l’homme, les inventions et avancées technologiques nous ont tout de même permis de nous créer un confort intérieur toujours plus douillet.
 

À l’aube du concept de chauffage central

C’est à l’époque de l’antiquité romaine qu’apparaît le premier système que l’on pourrait qualifier de précurseur du chauffage central moderne, et même du chauffage radiant: l’hypocauste. De l’air chaud, produit par un puissant foyer situé à l’extérieur du bâtiment, circulait sous les dalles des planchers et entre les murs et parois de la maison pour atteindre des températures jusqu’à 30◦C. Le principe de chauffage du sol serait originaire de Grèce puis introduit et perfectionné en Italie vers 100 av. J.-C.
 

Généralisation des modes de chauffage d’appoint

À la même époque, le brasero constitue le mode de chauffage d’appoint le plus répandu, bien que moins sophistiqué et demandant l’emploi de combustibles émettant le moins de fumée possible.  Outre le charbon de bois, les Romains utilisaient du bois parfaitement séché selon plusieurs procédés : en activant la dessiccation du bois en l'exposant près d'un feu ardent ou encore par immersion dans l'amurque (partie aqueuse du suc de l'olive qui sort la première du pressoir, avant l'huile).

La cheminée comme mode de chauffage fait son apparition à partir du Moyen-Âge. Tout d’abord rudimentaire, sous forme d’un feu ouvert au centre de l’habitation avec un trou d’aération, elle a évolué au cours des siècles pour devenir très grande et surmontée d’une large ouverture parvenant au toit appelée « hotte pyramidale » ou "manteau de cheminée". Les architectes ont peu à peu perfectionné la structure de la cheminée de manière à éviter que la plus grande partie de la chaleur produite s’échappe par la hotte. Celle-ci prend donc des dimensions plus raisonnables et des plaques métalliques sont installées dans la hotte pour empêcher l’air chaud de sortir trop facilement et surtout l’air froid de rentrer.

Le poêle fait également son apparition à la même époque. Dès la fin du XIIIe siècle apparaissent les premiers poêles en maçonnerie recouverts de carreaux. Peu à peu, les cheminées sont abandonnées et remplacées par des poêles de métal.
 

Avènement du chauffage central

Mais toutes ces méthodes de chauffage ne permettaient de chauffer qu'une, voire deux pièces de la maison et le chauffage central n'apparaît qu'au XVIIIème siècle; il s'agit d'abord de calorifères à air chaud dont les tuyaux installés dans les murs partent d'un poêle central et distribuent l'air chaud. Mais ce type de chauffage est difficile à régler et génère énormément de poussières, donc beaucoup d’inconfort pour les occupants. James Watt (1736-1819), inventeur de la machine à vapeur, en adapte le concept et crée alors le calorifère à vapeur.

À la même époque naît le radiateur : il s’agit d’un appareil dont le principe est de recevoir la chaleur puis de la propager. Peu à peu, l’eau chaude vient concurrencer la vapeur et la généralisation du système de chauffage central à eau chaude ne se fera qu’après 1930. Le radiateur connaît une grande popularité car en plus d’apporter un niveau de confort plus qu’acceptable, il permet aux maisonnées de disposer facilement d’eau chaude sanitaire.

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale la plupart des habitations ne bénéficient pas de chauffage central ou traditionnel dans toutes les pièces. Les pièces qui sont chauffées ont un équipement dédié au chauffage et bien souvent, les systèmes cohabitent. Dans les années 1950, le chauffage central en système fait son apparition : la chaleur est produite dans des chaudières au mazout ou au gaz, les pièces sont chauffées par les radiateurs. Une régulation globale devient possible et le confort s’améliore.

Une autre grande percée en matière de chauffage : le chauffage électrique. Bien que commercialisée au début du siècle, c’est après la Seconde Guerre mondiale qu’ici, au Canada, la plupart des régions connaissent une rapide croissance en termes de développement et de distribution de l’électricité.  À l’instar d’appareils électriques de toutes sortes, les systèmes de chauffage électrique font alors leur apparition dans les foyers.

Les dernières décennies ont donné naissance à de nombreuses solutions de chauffage central à haut rendement, respectueuses de notre environnement et accessibles à tous. Le confort est avant tout une question de bien-être, et il est maintenant possible de passer la saison froide dans un lieu douillet tout en sachant que notre système de chauffage central nous offre les meilleures performances, sans nuire à notre planète.

Informez-vous auprès d’experts en chauffage, ils sauront vous conseiller les meilleures options de chauffage selon vos besoins.


Trouver un détaillant
près de chez vous

Recherche