Vous êtes un professionnel ? Personnalisez votre expérience. Connexion.

Petite histoire de la climatisation

Histoire de la climatisation

 

Nos étés, parfois longs à venir, se font de plus en plus torrides, avec des pointes d’humidité accablante. La climatisation, autrefois considérée comme produit de luxe, devient un incontournable, une alliée tant pour notre confort que notre santé.

L’ère industrielle a donné naissance à la climatisation mécanique, mais depuis l’Antiquité l’homme a su recourir à des techniques naturelles de climatisation pour atténuer les désagréments des grandes chaleurs et améliorer son niveau de confort.

Les Romains creusaient des tunnels souterrains qui apportaient à leur maison de l’air extérieur tempéré à environ 10°C. Les Égyptiens plaçaient à travers leurs fenêtres des cannes de roseaux sur lesquelles de l’eau ruisselait. L’air de l’extérieur perdait alors de sa chaleur en forçant l’évaporation de l’eau.

La glace, découpée sur les lacs, rivières et étangs au cours de l’hiver, puis emmagasinée sous des couches de pailles ou de sciure de bois, a longtemps été une source naturelle de réfrigération et de climatisation. Dès la fin du 18e siècle, des réseaux de climatisation sont créés avec des blocs de glace intégrés à même les réseaux avec ventilation forcée.

C’est au cours du 19e siècle qu’apparaissent les premières machines frigorifiques à compression de fluide. Plusieurs ingénieurs de cette époque ont sûrement inspiré les travaux qui allaient mener à la climatisation moderne :

  • Jacob Perkins, de Londres, brevète en 1834 la première machine de réfrigération à compression mécanique utilisant l’éther comme réfrigérant;
  • Le physicien américain John Gorrie met au point en 1842 le premier système de réfrigération à fabriquer de la glace. Il est considéré par plusieurs comme le père de la réfrigération et de l'air climatisé;
  • Le Français Ferdinand Carré se fait connaître principalement pour son réfrigérateur à absorption en 1859. Ce système utilise l'eau comme absorbant et l'ammoniac comme réfrigérant

Mais c’est à l’ingénieur américain Willis Havilland Carrier que revient la paternité du climatiseur. En 1902, à la demande d’un imprimeur aux prises avec un sérieux problème d’expansion de papier et de séchage en période d’intense canicule, Carrier met au point une machine qui fait passer l’air à travers des serpentins contenant un frigorigène pour retirer l’excès d’humidité et obtenir ainsi un niveau d’humidité relative stable et un abaissement de la température ambiante.

Carrier s’applique au fil des ans à perfectionner son système et y intègre, au cours des années 20, un compresseur central et remplace l’ammoniac par un fluide plus efficace et moins dangereux, le dichloroéthylène (C2H2Cl2). Plus accessible, le système de climatisation de Carrier fait alors son apparition dans les grands magasins, les hôtels et surtout les cinémas qui, jusque-là délaissés en période estivale, deviennent de véritables oasis pour les populations urbaines en quête de fraîcheur. Certains disent même que la climatisation aurait joué un rôle prépondérant dans l’ascension de la popularité du 7e art auprès du grand public.

La Deuxième Guerre mondiale ralentit la progression de la commercialisation de la climatisation, mais dès le début des années 50 elle fait son entrée dans les résidences privées et les commerces. L’industrie automobile introduit également à la même époque les systèmes de climatisation à certains véhicules.

La climatisation s’est littéralement démocratisée au fil des décennies et une panoplie de produits est maintenant disponible pour répondre aux divers besoins. Les technologies ne cessant d’évoluer, les appareils de climatisation se font de plus en plus discrets, éconergétiques et silencieux.

Pour profiter des bienfaits d’un appareil de climatisation de qualité, consultez l’un de nos détaillants certifiés.


Trouver un détaillant
près de chez vous

Recherche